Au niveau des écrans mobiles, la récente annonce de BlackBerry marque un tournant : celui de l’abandon de son dernier téléphone Classic, datant de 2014. Cette transition marque le succès du tactile, caractéristique que BlackBerry avait timidement pris en compte (notamment via le Priv et les récents modèles sous BlackBerry 10). Si le constructeur ne devrait pas complètement abandonner son OS maison, c’est évidemment Android qui prendra le relais à l’avenir. 

« BlackBerry entérine le fait que le tactile a gagné, estime Carolina Milanesi, analyste chez Creative Strategies » lit-on sur le site du Monde. Ce à quoi on rajoute qu' »un clavier physique n’est plus nécessaire pour taper vite et avec précision ». Cette remarque a été faite suite à la décision de BlackBerry d’arrêter officiellement la production de son smartphone Classic, disponible depuis 2014, et qui avait pour but de satisfaire les rétrogrades et les nostalgiques. Chez BlackBerry, on explique que « le Classic et ses prédécesseurs ont fait partie de (leur) gamme pendant de nombreuses années. Ils ont nettement dépassé la durée moyenne des smartphones« .

Une façon, donc, de dire que ça n’a plus sa place sur le marché aujourd’hui. Cette démarche vient, on s’en doute, s’inscrire dans une « Androidisation » massive, qui représente on le sait le cœur du business actuel. En effet, le BlackBerry Classic tournait sous BlackBerry 10. Un OS qui a débarqué plus que tardivement et qui n’a convaincu ni le particulier, ni le professionnel (pourtant la cible première de BlackBerry). On rappellera que BlacBerry avait déjà tenté une expérience sous Android, du nom de BlackBerry Priv, qui pourrait être renouvelée pour cette année 2016. Le constructeur canadien ne fera-t-il que de l' »Android » à l’avenir ? La firme est évasive et assure juste le maintien de mises à jour pour les téléphones actuels. Et si l’avenir financier de BlackBerry s’annonce assez sombre, John Chen, le directeur général de la société, reste confiant, notamment via le récent partenariat signé avec le Chinois Foxconn. On note, à ce titre, la possibilité de voir apparaître de nouveaux terminaux pour l’automne.

1 COMMENTAIRE

  1. blackberry a pris beaucoup de temps pour comprendre que c’est l’époque des tactiles, mais elle n’est jamais trop tard pour se relancer dans le marché avec des nouveaux smartphones tactiles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here