Hier, Amazon annonçait, qu’à partir du 1er juillet, les auteurs indépendants publiés sur la plateforme Kindle Direct Publishing seront dorénavant payés à la page lue.

Jusqu’alors, la rémunération des auteurs « auto-édités » (seuls concernés par cette mesure) était basée sur le nombre de téléchargements des livres lus au-delà des 10%.

Cet ancien système de paiement était vivement critiqué par certains auteurs car il favorisait les revenus d’auteurs de livres courts. On comprend effectivement que 10% d’un livre de 60 pages sont lus plus vite que 10% d’un livre de 600 pages…
Amazon change donc le système en privilégiant cette fois le nombre de pages lues et le nombre de fois qu’elles le sont (nombre de lecteurs différents) : ainsi, un livre de 100 pages lu 100 fois, de la première à la dernière page, rapportera à son auteur 1000 $, un livre de 200 pages lu 100 fois, 2000 $, tandis que ce même livre lu à 50 % le même nombre de fois ne rapportera à son auteur que 1000 $.
Les auteurs peuvent donc se laisser emporter dans de grandes envolées lyriques et remercier Amazon !

Amazn

Un nouveau style d’écriture ?

Les dérives d’une telle rémunération ont déjà été pour partie contrecarrées par Amazon qui utilisera le Kindle Edition Normalized Page Count (KENPC) : le KENPC se base sur le format standard d’une page en analysant la police de caractères, la marge, la hauteur et l’espacement des lignes, etc. Les images, tableaux et graphiques qui compteront dans le calcul risquent fort de changer les habitudes des auteurs…
Nous surveillerons de près les livres auto-édités sur la plateforme d’Amazon qui regroupe plus de 800 000 livres disponibles sur Kindle Unlimited en abonnement (pour 9,99€/mois) ou en location via Kindle Online Lending Library.

1 COMMENTAIRE

  1. Fort heureusement il existe des myriades de livres gratuits en libre diffusion. Les auteurs n’ayant pas besoin de chercher à se vendre ils peuvent écrirent en toute liberté des oeuvres surprenantes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here