Gros chambardement chez l’Américain Dell qui a décidé de changer radicalement de direction au niveau du système d’exploitation embarqué sur ses tablettes. On le sait, les 2-en-1 sont qualifiés comme l’avenir du secteur, et Windows (10) serait, selon le constructeur, bien plus productif qu’Android. Un partenaire de taille que le robot vert voit partir, jusque quand ? 

Le monde high-tech est comme ça, c’est chacun son tour, les leaders d’un jour ne le sont jamais éternellement. Dell avait proposé de nombreuses tablettes sous Android ces derniers mois, plus qu’il était possible d’en compter à vue d’œil. Sous Windows, avec le temps, nous avons pu voir beaucoup de constructeurs déserter la zone, notamment à cause d’un très maladroit Windows RT qui n’aura, on le sait, pas rencontrer le succès attendu. Par la suite, il était plus tendance de générer des références sous les systèmes principaux… bien que le constructeur ait continué à proposer des devices sous Windows. Ici, le changement est absolu.

On le sait, le marché des tablettes est en berne, même Apple n’arrive pas à le faire remonter. Les plus récentes données ne les montraient d’ailleurs plus comme une menace pour le vieillissant marché des PC traditionnels, c’est dire. L’avenir, nous le disons finalement assez souvent, se traduit par une pleine polyvalence. Polyvalence que l’on retrouve comme principale caractéristique des 2-en-1. L’objectif de Dell sera donc de revenir avec des terminaux sous Windows 10 et uniquement sous Windows 10. Pour ceux qui se posent la question, pour les tablettes actuelles sous Android, plus de mise à jour, juste un support de sécurité jusqu’à la fin de leur garantie, rien de plus.

Kirk Schell, directeur général de la division Commercial Client Solutions chez Dell, est persuadé qu’il y a aujourd’hui un réel « besoin d’outils de niche et de certaines fonctionnalités pour des opérations de calcul spécifiques ». Il fait bien sûr référence à Windows et estime que les tablettes classiques souffrent d’un gros manque de productivité qui fait que les gens laissent généralement leur terminal chez eux pour embarquer un PC plus conventionnel afin de pouvoir travailler. L’idéal, selon l’Américain : des 2-en-1 de dix à treize pouces. Grand changement pour une des marques influentes, d’autres suivront-ils ou s’agira-t-il d’un simple cas isolé que Dell pourrait être amené à regretter ? Nos derniers tests Dell concernent la Dell Venu 10 Pro, la Dell Venue 8 Pro et la Dell Latitude 12 Rugged.

2 COMMENTAIRES

  1. C’est un curieux choix stratégique. Le catalogue d’applications Android est en perpétuelle croissance, je ne suis pas sur que ça ait du sens d’abandonner cette plateforme sur l’ensemble de la gamme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here