Le constructeur Américain va proposer une série de tablette de marque Huawei

HP a fait des débuts quelque peu ratés sur le marché des tablettes tactiles et semble avoir loupé le train lors de l’explosion du marché ces dernières années. Après avoir lancé sa HP TouchPad, tournant sous un OS prometteur que fut WebOS, la tablette fut rapidement bradée un peu partout dans le monde à 99€. 

HP-VoicUlra-7
La tablette HP VoiceTab 7 Ultra

Suite à cela la marque US a décidé de réorienter sa stratégie et de prendre part au marché des tablettes tactiles, en lançant notamment de nombreux modèles Windows 8.1 et Android. Toutefois la qualité de ces tablettes n’étant pas vraiment au rendez-vous et le succès auprès du grand public fut limité. Il semblerait donc que la nouvelle gamme de tablette Android proposée par HP soit en réalité des tablettes construites par le fabricant Chinois Huawei sous « marque blanche ».

Trois nouvelles tablettes HP qui sont en réalité des tablettes Huawei

HP va donc lancer trois nouvelles tablettes tactiles sous Android, les HP Slate VoiceTab Ultra 7, la HP Slate 8 et la HP Slate 10 Plus. Trois tablettes qui proposeront des spécifications techniques à la hauteur des actuelles tablettes Android. Les HP Slate VoiceTab Ultra 7 et HP Slate 10 Plus affichent un processeur HiSilicon Kirin 910, 2 Go de Ram et proposent une puce 4G LTE. Les trois tablettes tournent sous Android 4.2.2, une petite déception quand on sait que la tendance actuelle est de proposer Android 4.4 Kit Kat.

HP-Slate-8
La tablette HP Slate 8

Des tablettes intéressantes, mais il faut souligner que finalement ces dernières seront en réalité des tablettes fabriquées par le constructeur Huawei. La tablette Huawei MediaPad X1 serait le modèle utilisé pour la HP Slate VoiceTab Ultra 7, la MediaPad 10 Link + serait le résultat de la HP Slate 10 Pro, pas d’infos toutefois concernant la HP Slate 8.

MediaPad-X1
La tablette Huawei MediaPad X1 qui sera proposée sous marque HP via la Slate 7 VoiceTab

Cette opération aurait un intérêt tout particulier pour le constructeur Huawei qui peine à s’imposer aux USA, une sorte d’entrée sans évoquer le nom de la marque Chinoise. Pour HP on peut se poser légitimement l’intérêt de cette opération, le fait de recourir à une « marque blanche » via un partenariat avec Huawei étant indirectement un avoeux de faiblesse de la part du géant Américain.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here