FILE - In this Wednesday, Sept. 12, 2012, file photo, Apple CEO Tim Cook speaks following an introduction of the new iPhone 5 in San Francisco. Apple is emerging as a gentler, cuddlier corporate citizen in the year after the death of CEO and co-founder Steve Jobs. CEO Tim Cook's announcement that the company is moving a Mac production line to the U.S. is just the latest step in a charm offensive designed to soften Apple's image. (AP Photo/Eric Risberg)

Selon Tim Cook, le dernier trimestre (le second donc, d’avril à juin 2015) a été « extraordinaire » pour Apple. On notera ainsi une hausse de 37 % sur un an de son activité avec un bénéfice net de 10,7 milliards de dollars (soit 9,8 milliards d’euros). 

iphone

Et ce n’est pas tout puisque, tout en dépassant les attentes estimées par les spécialistes, la firme de Cupertino a fait progresser son chiffre d’affaires de 32 % (pour atteindre un total de 49,6 milliards de dollars, soit 45,4 milliards d’euros). C’est au niveau de son action que le bât blesse puisque l’on mentionne une baisse de 7 % environ. Pourquoi ? Selon les professionnels financiers, Apple a conditionné les marchés et ces derniers sont devenus naturellement très exigeants. Ensuite, l’iPhone n’aurait pas atteint les ventes espérées. En d’autres termes : contre les 49 millions d’exemplaires vendus espérés, c’est « seulement » quelque 47 millions d’unités qui auront été déployés.

apple-watch-store

Pourtant, d’après les récents chiffres, l’on estime qu’Apple, avec des ventes de tablettes encore en déclin, doit fortement s’appuyer sur sa gamme de smartphone (en effet, iPhone représente désormais 63 % du chiffre d’affaires de la première capitalisation boursière au monde). Et l’Apple Watch dans tout cela ? Apple reste volontairement flou à ce niveau… pour des raisons stratégiques, dit-on. Mais encore ? Alors, selon Tim Cook, les « ventes de l’Apple Watch ont dépassé [les] projections internes« . Et si l’on ne communique pas plus de chiffres, c’est pour « ne pas donner d’informations précieuses aux rivaux » selon les propres paroles du CEO d’Apple. Et à ce titre, il est reconnu, malgré la concurrence forte au niveau des objets connectés, qu’Apple devient une nouvelle fois un miroir concernant le futur relais de croissance sur ce secteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here