Et ça recommence. Un nouveau malware a été découvert sur Android et se serait dissimulé derrière… plus de vingt-milles applications Android dont certaines sont très populaires comme certains réseaux sociaux. Actuellement, heureusement, la France ne semble pas affectée. Les pays les plus touchés seraient les USA, l’Iran, l’Allemagne, le Soudan ou encore le Mexique et la Russie. 

Google a beau avoir décidé d’être plus sérieux au niveau de la sécurité de sa boutique applicative, rien n’est infaillible et il est difficile de tout contrôler. Ici, donc, l’on évoque un malware qui affecterait de nombreux téléphones. L’idée : le malware prend la forme d’applications très connues et jugées sans risque comme Twitter, Facebook ou Snapchat. Selon un expert de la sécurité, la société Lookout, le logiciel malveillant aurait déjà singé plus de 20 000 applications différentes, ce qui rend la situation très problématique.

android-pandemic-to-intensify-in-2012

Quels sont les effets de ce malware ? On évoque que de nombreuses publicités apparaissent sur l’application vérolée menant à des téléchargements tout aussi contaminés. Bref, un cercle vicieux qui peut rapidement générer une pandémie informatique pour ceux peu regardants ou inattentifs. Quelle serait la solution pour en venir à bout ? Une certitude, il serait impossible d’en venir à bout simplement. En effet, la seule chose possible serait de remplacer la mémoire de son téléphone.

« Heureusement », ces applications alternatives ne sont pas répertoriées par la boutique officielle de Google et sont présentes seulement chez des tiers. À la base, la problématique est donc moindre que si le Play Store était lui-même atteint, bien entendu. En attendant : la moralité sera qu’il est impératif de passer par le seul et unique canal sécurisé qu’est le site officiel de Google pour récupérer ses applications.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here