Plusieurs agences/analyses reviennent sur le premier trimestre écoulé de l’année 2016 concernant le marché des tablettes. La débâcle continue concernant les terminaux tactiles classiques, à l’avantage des 2-en-1, jugés en « plein essor« , tels que les Surface Pro et les iPad Pro. Une tendance qui se dessinait déjà sur les derniers mois de l’année 2015. 

Au premier trimestre 2016, selon une étude Strategy Analitics, les ventes, au niveau mondial, des tablettes auraient encore chuté de 10 %. Cela représenterait 46,5 millions d’appareils. L’un dans l’autre, il s’agirait du résultat le plus bas depuis trois ans. Mais comme on le dit depuis un moment, désormais, les tablettes classiques ne sont plus trop à la mode. Le grand public se tournant surtout vers des phablettes, dans le cadre d’une mobilité extrême, ou vers les 2-en-1, dans les autres cas, surtout celui de la polyvalence. Chez IDC, on a aussi analysé le premier trimestre de l’année et l’on estime également que les smartphonesqui se seraient écoulés à plus de 334,9 millions d’appareils sur la période – auraient freiné le marché des tablettes.

La cause évoquée ? Une saturation qui s’explique, d’autant plus, que n’importe quel smartphone fait, aujourd’hui, aussi bien qu’une tablette. Chez les Surface de Microsoft, on noterait des ventes qui auraient augmenté de 82 % d’une année à l’autre (premier trimestre 2015 à premier trimestre 2016, donc). Pour autant, les 2-en-1 sont encore marginaux avec seulement 13 % du marché global des tablettes. Pourtant, chez Strategy Analytics, on estime que ce segment serait « en plein essor« . Mixant les tablettes et les PC portables, on notera aussi la mise de côté des notebooks qui en pâtissent forcément aussi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here