Sony vient de dévoiler sa nouvelle tablette tactile DPT-RP1. Concrètement, il s’agit d’une liseuse nouvelle génération qui est compatible avec un stylet pour pouvoir effectuer des annotations. L’écran tactile permet de l’utiliser comme un vrai document papier. Avec cet appareil, Sony a pour objectif de promouvoir l’e-papier grâce aux écrans e-Ink.

La liseuse tactile Sony DPT-RP1 sera commercialisée en juin au Japon au prix de 700$. Ce montant assez élevé en fait un appareil à destination du monde professionnel ou enseignant.

Un écran tactile e-Ink de 13 pouces pour cette liseuse nouvelle génération

Outre la taille très agréable pour travailler de l’écran tactile, la tablette Sony DPT-RP1 offre une résolution de 1650 x 2200 pixels, ce qui permet une certaine qualité d’affichage. Très légère (350 grammes) et peu épaisse (environ l’épaisseur de 30 feuilles de papier), on regrettera toutefois son relatif encombrement qui ne la rend pas simple à transporter.

Niveau capacité de stockage, Sony annonce que sa liseuse tactile pourra stocker 2800 documents en PDF grâce à une mémoire interne de 4 Go. Celle-ci pourra, en outre, être étendue à l’aide d’une carte MicroSD.

L’atout majeur de cette tablette est la possibilité de faire des annotations sur les documents à l’aide du stylet comme sur de véritables documents papier. Par contre, elle ne peut lire que des documents PDF. Un logiciel installé sur le PC permettra de convertir les fichiers avant de les envoyer sur la liseuse grâce à une liaison sans fil (WiFi, bluetooth, NFC).

Les documents peuvent être lus sans qu’un rétro-éclairage soit nécessaire. Par ailleurs, la Sony DPT-RP1 n’est pas énergivore. En effet, le constructeur annonce une autonomie de 2 à 3 semaines, selon que le WiFi soit activé ou non.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here