Chaque mois, nous mettons en avant la fragmentation d’Android. Une fragmentation finalement jugée assez importante, mais qui ne concerne réellement que les appareils qui se connectent au Play Store. C’est d’ailleurs comme ça que Google récolte ses données. En voyant plus largement, la fragmentation sera moins dramatique en réalité. Mais ces études ont toujours des limites, malheureusement.

Le souci des données de Google est là, elles ne sont pas représentatives du parc global de terminaux sous Android. En effet, il y en a des terminaux qui ne se connectent pas à la boutique en ligne de Google, notamment ceux qui font partie des pays émergents. Google se focalise, sur les sept derniers jours mais ne s’attarde que sur une partie de la communauté. Un rapport, fourni par Apteligent, prend en compte tous les critères et donne, dit-on, une vision plus réaliste de la situation.

androidExemple : Marshmallow passerait de 10,1 % à 19,4 %, soit presque le double ! Et Android Lollipop serait installé sur la moitié des terminaux existants, contre 35 % selon les données de Google. En gros, selon l’étude, KitKat, Lollipop et Marsmallow représentent aujourd’hui 93 % du parc. Peut-on se fier à cette étude ? Oui et non. Il faudra prendre en compte le fait que les appareils répertoriés… sont équipés du SDK d’Apteligent. Je serais bien curieux de connaître la vraie situation d’Android. À votre avis, est-elle plus proche des chiffres de Google ou de ceux d’Apteligent ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here