Guerre des brevets : alors qu’Apple a obtenu un report temporaire de la commercialisation d’une tablette tactile, la Galaxy Tab 10.1, de Samsung, la contre-attaque ne fait que commencer…

Le groupe sud-coréen Samsung a de nouveau déposé plainte : après la France et l’Angleterre la semaine dernière, Samsung a décidé de porter le fer contre Apple en Australie pour violation de brevet.

D’après la plainte, Apple enfreindrait sept brevets liés aux technologies sans fil et qui seraient utilisés par des terminaux comme l’iPhone et l’iPad. Le texte essaie également de prouver l’invalidité de la procédure judiciaire d’Apple.

Rappel des faits

Lors du premier dépôt de plainte d’Apple, le 15 avril aux Etats-Unis, Apple accusait Samsung d’avoir violé 19 brevets, concernant autant l’utilisation de la technologie multi-touch que celle d’une forme rectangulaire aux coins arrondis en passant par la disposition des seize icônes colorées pour les applications. « Ce genre de copie flagrante est mauvaise, et nous devons protéger la propriété intellectuelle d’Apple quand des sociétés volent nos idées », expliquait alors l’entreprise.

Cinq mois plus tard, Apple n’a toujours pas eu gain de cause en ce qui concerne les brevets purement techniques mais a obtenu une grande victoire en Allemagne, en arguant la propriété intellectuelle de son design. La juge a approuvé, estimant «  que le design minimaliste d’Apple n’est pas la seule solution technique pour faire une tablette informatique ». Des arguments qui pourront désormais faire jurisprudence pour la firme américaine et orienter ses attaques, d’autant qu’en août en Australie, l’entreprise a provisoirement réussi à faire reporter, pour les mêmes raisons, la sortie de la Galaxy Tab 10.1 jusqu’à une décision judiciaire prévue fin septembre.

Cette nouvelle riposte monte à 21 le nombre de procédures judiciaires engagées entre Apple et Samsung depuis le mois d’avril dernier. Parmi les pays concernés, on compte les USA, l’Australie, le Royaume-Uni, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Corée du Sud, le Japon et la France

Mais l’une des plus fortes menaces contre Samsung reste l’examen de la requête déposée par Apple auprès de l’ ITC ( International Trade Commission ) aux Etats-Unis. La possibilité d’un blocage de la distribution des tablettes Galaxy Tab aurait de grosses répercussions sur le marché.

Entre les deux entreprises, jusque-là partenaires en affaire, le fossé semble se creuser de plus en plus puisqu’Apple aurait choisi de signer un contrat avec l’entreprise taÏwanaise TSMC concernant la construction de ses futurs SoCs à destination des iPhone et iPad, jusqu’en 2013. Jusque-là, c’est Samsung qui s’occupait de leur fabrication.
La suite au prochain épisode 😉

Voir le test de la tablette Samsung Galaxy Tab 10.1

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here