Les tablettes accueillent de plus en plus de kiosques numériques

0
1702
Les tablettes accueillent de plus en plus de kiosques numériques 4

La fronde des kiosques numériques face à Apple

Lekiosque.fr fondé en 2008 se lance dans le marché britannique dès la fin du mois de mai sous l’appellation Lekiosk. Cette start-up a mis au point une application présentant un concept atypique. Ce dernier partage un kiosque à journaux en 3 dimensions destinées à fonctionner sur l’iPad depuis janvier 2011. Cette application de presse se révèle être la plus téléchargée dans le secteur. Les internautes ont à leur disposition une large gamme de titres de presse (environ 600) dont l’essentiel est composé de magazines. Les numéros sont commercialisés à l’unité avec un prix bénéficiant d’une réduction de 20 à 30 %.

Le site LeKiosk.fr propose un large éventail de magasines et journaux Français

La société dispose ensuite d’une rémunération mise en place sous forme d’une commission sur chacune des ventes. Les éditeurs de presse n’ont pas un gain très important, Apple prélève une commission de 30 % sur la tablette iPad. L’OJD, l’organisme contrôlant la diffusion des titres comptabilise les exemplaires dès qu’ils sont vendus avec une réduction de 25 %.

Cette offre est largement plébiscitée, 25 000 abonnés l’ont déjà utilisé, elle permet d’accéder à un téléchargement de 10 magazines pour un montant de dix euros mensuel. Le président de la start-up, Ari Assuied explique que les utilisateurs n’utilisent qu’une partie de leur abonnement, mais consomment tout de même environ 7 exemplaires chaque mois. Parmi les numéros les plus demandés on retrouve notamment les sujets traitant essentiellement des loisirs ou des peoples comme Paris Match, Elle, Voici ou encore Public. La société dirigeant Lekiosk a de grandes ambitions, elle souhaite engendrer un chiffre d’affaires de 5,5 millions en 2012. À titre d’exemple elle avait réalisé 1,5 million il y a un an.

LeKiosk, Relay.com, ePresse, des solutions alternatives

La filiale de Lagardère Services, HDS Digital se révèle être le premier concurrent avec le concept Relay.com qui a refusé le paiement d’Apple. Il est diffusé sur plusieurs supports comme les tablettes (Android, le futur Windows 8, iPad…). L’internaute a l’opportunité de prendre connaissance du contenu directement sur l’iPad, par contre il doit faire l’effort de s’abonner via un autre système. L’offre la plus intéressante d’HDS Digital présente un fonctionnement illimité pour 19,90 euros par mois. Les utilisateurs peuvent ainsi consulter autant de magazines qu’ils souhaitent. Cette société espère atteindre 4 ou 5 millions de chiffre d’affaires en 2012 contrairement à 2,5 millions en 2011.

Relay est une boutique très présente sur Android

Un regroupement de plusieurs éditeurs à proposer le kiosque ePresse avec essentiellement des quotidiens. Certains d’entre eux ont pris la décision de ne pas apparaître sur les concepts numériques comme Challenge, Le Point, Le Nouvel Observateur ou encore le Monde et L’Express. La formule la plus attractive est à 24,99 euros par mois offrant l’opportunité de lire jusqu’à 4 magazines et 30 quotidiens. Le directeur du GIE ePresse, Philippe Jannet a expliqué que la société se présentait comme un laboratoire « pour les éditeurs de presse pour mettre en place des partenariats avec Google, Orange ou Microsoft ». Sur le marché l’ultime kiosque américain se prénomme Zinio et partage certains magazines en Français.

ePresse est un regroupement de nombreux journaux Français

L’OJD a mesuré en 2011 une diffusion de 17,3 exemplaires de titres de presse dont 2,8 millions pour les magazines et 14,5 millions pour les quotidiens. La majeure partie de ce partage a été mis en place par les éditeurs sans prendre en compte les kiosques numériques.

Source : LeMonde




LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici