D’après l’agence, une étude indiquerait que seulement 17 % des consommateurs aurait l’intention d’acheter une nouvelle tablette (cela englobe les renouvellements ou la première acquisition) sur l’année à venir. La cause : une innovation quasi-absente et le critère des applications. 

L’agence Gartner vient rejoindre les autres analystes sur la mauvaise santé du secteur des tablettes. Pour rappel, il y a quelques semaines, la même agence estimait que l’année 2015 verrait une baisse de 13 % quand d’autres, tels que ABI Research, estimaient que la base installée des tablettes se réduirait également en 2016. Gartner communique un nouveau chiffre et évoque la tendance de 19 000 consommateurs (provenant d’un peu partout : Chine, France, Inde, etc.). Seulement 17 % d’entre eux auraient l’idée de faire une nouvelle acquisition, mais aussi de renouveler leur équipement, lors des douze prochains mois.

232318827-toucher-sans-fil-calme-internet

À l’issue de l’étude réalisée, il est dit que « l’innovation sur tablette est surtout tirée par les applications plutôt que par l’équipement ». Du coup, comme les applications fonctionnent bien et que la mise à jour du système est gratuite et possible – dans une certaine mesure -, le besoin de changer son matériel est très faible. Selon Gartner, ce qui prime, ce sont donc les applications. Comment faire bouger le marcher ? Les constructeurs vont devoir redoubler d’ingéniosité pour attirer à nouveau les consommateurs.

AppStore

Vient aussi le paramètre de la priorité. En effet, les utilisateurs aujourd’hui sont équipés de plusieurs appareils, même si certains d’entre eux sont hybrides et cumulent les fonctions. Ainsi, le renouvellement s’effectue avant tout sur l’appareil le plus utilisé. Souvent, la tablette est utilisée comme outil secondaire et complémentaire au PC ou au téléphone… élément qui sera remplacé en premier. La chose semble logique mais voici donc un panorama de la situation actuelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here