L’application ePresse pour iPad et iPhone : un GIE de neuf magazines français pour inverser le rapport de force imposé par Google

Six quotidiens (Les Echos, L’Equipe, Le Figaro, Libération, Le Parisien et Aujourd’hui en France) et trois magazines hebdomadaires (Le Nouvel Observateur, Le Point et L’Express) s’unissent pour fixer eux-mêmes le prix de leurs articles sur le Net en créant un kiosque numérique baptisé ePresse. Objectif : sortir des griffes de Google, augmenter la diffusion de l’information et réconcilier le lectorat avec l’idée d’une presse payante, histoire de créer de la valeur.

ePresse : un potentiel de 16 millions de visiteurs uniques

Ce groupe d’intérêt économique E-Presse a ainsi pour objectif de monétiser et ainsi valoriser les contenus d’actualité que leurs journaux font paraître, aujourd’hui sur les plates-formes mobiles

Et le GIE-E-Presse a un argument de choc : l’ensemble de titres de presse adhérant à ce groupe rassemble 16 millions de visiteurs uniques mensuels et 785 millions de pages vues concernant leurs éditions numériques.

Lors du lancement, le GIE s’est associé à Havas Média et l’institut CSA pour présenter les résultats d’une étude « presse et digitalisation, quelles complémentarités ? ». L’étude a été réalisée du 27 au 31 mai auprès de lecteurs de presse digitale de 15 à 59 ans. Les bénéfices annoncés pour les annonceurs de la lecture digitale sont la complémentarité de cibles (46% des lecteurs digitaux ont moins de 35 ans) et l’aptitude à géolocaliser et l’apport de couverture.

ePresse : des prix moins chers qu’en Kiosque (presque tous)

Chaque titre pourra être acheté à l’unité au travers de la fonction in-app purchase. Les tarifs s’établissent à 0,79 euro pour les quotidiens (soit moins cher qu’en kiosque, où Libération est par exemple vendu 1,30 euro), à l’exception des Echos, facturés 1,59 euro. Côté magazine, le Nouvel Obs est affiché à 1,59 euro, contre 2,39 euros pour Le Point et L’Express. Une fois réglé, le titre est téléchargé, immédiatement consultable au travers de l’application et reste accessible hors connexion.

ePresse : captures d’écran sur iPad

Frédéric Filloux, ancien directeur de la rédaction de 20 Minutes et de Libération, en est le directeur général du GIE-E-Presse Premium, tandis que Xavier Spender, le DGA de l’Equipe.fr et l’Équipe TV, occupe le poste de président.

Nos confrères de frenchweb.fr ont eu l’occasion d’interroger Frédéric Filloux, Directeur Général du GIE sur les enjeux de cette association de huit groupes de presse français pour négocier un partage de revenus avec les moteurs de recherche et faire pression sur Apple pour un commission réduite sur les futurs abonnement via ePresse. Il précise que le GIE ePresse Premium devrait regrouper 12 titres majeurs d’ici à la fin de l’année et qu’il ne souhaite pas proposer à terme d’abonnement global sur l’ensemble de l’offre.

Rencontre également avec Guillaume Monteux, fondateur de miLibris, le prestataire technique retenu par le GIE pour la conception de ce nouveau kiosque et de ses nombreuses évolutions attendues.

Les lecteurs-mobinautes ont ainsi accès, dès 7h30, à l’édition numérique de leur quotidien préféré. Ils peuvent aussi lire les neuf derniers numéros des périodiques adhérant au GIE-E-Presse. Les utilisateurs peuvent également accéder au sommaire avant d’acheter le média.

Video promotionnelle pour le lancement du kiosque numérique ePresse, disponible sur iPad et iPhone. Disponiblité sur Android et WebOS dès la mi-juillet.

Télécharger l’application ePresse sur iPad :

ePresse - ePresse

Télécharger l’application ePresse sur iPhone :

ePresse - ePresse

Sources : un peu toute la presse française 🙂

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour,
    Je souhaite offrir à mon fils, passionné d’automobile de collection ( auto-retro, oldtimer ) et possédant un IPad de la dernière génération, un abonnement à l’année d’un magazine traitant du sujet ( si possible un hebdo )Ce type de magazine existe-t-il en numérique et si oui, pouvez-vous m’en donner la liste et les éventuelles conditions d’équipement ou autres ?

    Avec mes remerciements et mes compliments distingués. ga

    Marcel Gaillard, retraité
    Rue de Plantassage 8
    3976 Noës-Sierre
    ( Suisse )

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here