La faculté de médecine de Nice a testée l’évaluation sur tablette tactile pour la première fois. Un dispositif qui sera déployé dès 2016*.

Une première en France : passer une épreuve sur une tablette !

Sélectionnée par le ministère de la Santé, la faculté de Nice est la première à avoir proposée à ses 145 étudiants de quatrième année un examen 100% sur tablette tactile. L’épreuve était composée majoritairement de QCM améliorés.

Le journal gratuit 20minutes a interrogé professeurs et étudiants à la sortie de l’épreuve : « C’est très déstabilisant, on est obligés de répondre pour voir la suite », confie Marine, 21 ans, à la sortie de l’amphi.

« On se rapproche de la vraie vie. Quand vous voyez un patient et que vous lui administrez un médicament, s’il fait une réaction imprévue, vous ne pouvez pas revenir en arrière », justifie le Pr Fournier.

« C’est plus intelligent comme méthode d’évaluation, c’est pas du bachotage », reconnaît Grégoire. A priori, pas de possibilités de triche : « L’iPad est uniquement raccordé au réseau de l’épreuve », assure l’université. Corrigé automatiquement, le système devrait permettre une économie de « 2 millions d’euros », et comporter à terme des contenus vidéo, comme des fausses consultations.

*La totalité de l’examen « classant » national (ECN) des facultés de médecine s’effectuera sur tablettes tactiles en 2016. Le rang dans le classement obtenu par l’étudiant dans cette épreuve conditionne le choix de sa spécialité médicale. L’ECN concerne 7 500 étudiants de sixième année, de sept inter-régions. Cette modernisation leur permettra de passer l’examen dans leur propre faculté, sans avoir à se déplacer comme c’est à présent le cas.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here