Dès le 15 mars, Microsoft et l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris vont déployer des tablettes en hospitalisation à domicile

Le milieu hospitalier s’intéresse de plus en plus aux tablettes et cette fois-ci ce sont les infirmiers à domicile qui vont être équipés.

>> A lire : La faculté de médecine de Nice a testée l’évaluation sur tablette tactile pour la première fois.

>> A lire : Un chirurgien s’est aidé d’une tablette tactile pour pratiquer une opération chirurgicale.

Des tablettes sous Windows 8 seront mises en place au domicile de plus de 800 patients, à partir du 15 mars. C’est la société Avanade qui a développé une solution de mobilité s’appuyant sur Windows 8 afin de concevoir une application permettant aux infirmiers de gérer, depuis la résidence d’un patient, son dossier personnel de manière sécurisée et fiable, et d’informatiser les prescriptions.

[quote_box_center]Cette dématérialisation permet une synchronisation rapide et sécurisée du dossier patient avec les serveurs de l’AP-HP – Raphaël Mastier, responsable du pôle santé chez Microsoft.[/quote_box_center]

Au total, pas moins de 650 professionnels de l’AP-HP vont se servir de tablettes qui resteront au domicile des patients. Mais attention, il ne s’agit pas de tablettes pour jouer ou surfer sur le web ! Celles-ci seront bridées et l’usage sera limité aux soignants afin d’éviter tout risque de dérèglement de la solution installée.

tablette-tactile-infirmier-domicile

Une phase pilote, qui concernait une centaine de tablettes, a précédé cette généralisation. [quote_box_right]Les infirmières gagnent du temps en n’ayant plus à mettre à jour manuellement le dossier patient, ce qui leur permet de voir plus de personnes dans la journée[/quote_box_right]. Une diminution du risque d’erreurs médicamenteuses sont espérés par l’AP-HP. Cette optimisation permet à l’AP-HP de financer le coût des tablettes.

Lors des TechDays à Paris du 11 au 13 février dernier, la société Care and Confort, partenaire de Microsoft, présentait sa solution CnC Bedside, qui permet d’afficher sur une tablette tactile au chevet du patient à la fois des informations de loisirs pour le patient (TV, jeux, internet…), et aussi l’ensemble des données médicales pour les cliniciens. 5000 lits en sont déjà équipés, dont 2.000 au CHU de Lille.

Le directeur du système d’information (DSI) des Hospices civils de Lyon (HCL), Philippe Castets, a profité de sa venue sur le salon pour rappeler l’intérêt des solutions Microsoft en back-office. « Nous faisons tourner le plus grand système d’information hospitalier de France avec des produits exclusivement Microsoft », a-t-il assuré. Le développement de la suite logicielle hospitalière des HCL, baptisée « Easily », est notamment basé sur des outils Microsoft.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here