Jide, la société chinoise à l’origine du système « kickstarté » Remix OS, découvert à l’édition 2015 du CES, propose désormais sa nouvelle tablette. Nommée Jide Remix Pro, cette (seconde) tablette est un device hybride tournant sous Remix OS 3. Si le prix n’est pas encore connu, ce dernier a des qualités indéniables. Remix OS vise à une utilisation résolument desktop d’Android… et ça pourrait très bien marcher. Très intéressant aussi : des partenariats à venir dont un avec Acer !

Tout d’abord, qu’est-ce que Remix OS ? Il s’agit d’un système d’exploitation qui nous fera fortement penser à Chrome OS. Lui aussi étant dérivé d’Android, d’où la possibilité de pouvoir profiter des applications du Google Play. Plus pratique que son concurrent direct, Remix OS offre plusieurs fonctionnalités comme des fenêtres redimensionnables, ces dernières venant se caler sur un bord ou l’autre de l’écran comme dans les derniers Windows. Les tests effectués depuis quelques mois montrent une belle compatibilité hardware, souris, clavier, etc. D’ailleurs on retrouvera le support du clic droit et même les raccourcis claviers connus.jide-remix-pro-clavierjide-remix-pro-coqueRemix OS en est à sa troisième mouture aujourd’hui, ça avance, ça progresse. L’objectif est donc clair, utiliser Android comme d’un OS permettant de rivaliser avec les systèmes desktop dont Windows règne encore en maître. Avec son Remix Pro, l’entreprise Jide tente une approche hardware pour espérer faire de l’ombre aux ténors du moment : la Surface Pro, en premier lieu, et, bien sûr, l’iPad Pro. Alors, comme je le disais, on ne connait pas son prix, mais ça ne devrait pas atteindre ceux des concurrents, loin de là. La preuve avec une configuration plutôt modeste (mais comme Remix OS est très léger et peu gourmand, ça peut vraiment le faire).jide-remix-pro-hybridejide-remix-pro-tablette-android-reve

On est donc sur une tablette avec un écran de 12 pouces et une définition de 2160 x 1440 pixels. Ça, ce n’est pas trop mal encore ! En interne, on aura un simple Snapdragon 652, 3 GB de RAM et 32 Go d’espace interne. Pour une tablette, c’est un peu maigre mais ce n’est pas n’importe laquelle non plus. Le point fort sera néanmoins sa batterie qui grimpe à 9000 mAh. Son poids est aussi intéressant, deux fois moins qu’un Macbook Air, on est à 640 grammes. Pour les photos, ça sera 8 Mégapixels à l’arrière et 5 à l’avant. Bon, société, tout sauf imposante, la tablette ne semble dédiée qu’au marché chinois. Le constructeur ne cache pourtant pas ses ambitions de viser l’international dès que possible.

jide-android-remix-os-ultra-surface-tabletAlors, Jide avait déjà proposé des formules sous Remix OS par le passé. Il y a eu, par exemple, le Remix Mini, mais aussi une autre tablette ainsi que des formules desktop. D’ailleurs, en plus de cette Remix Pro, on retrouve également un AIO avec, au choix, des écrans de 22, 24 ou 32 pouces. Un modèle plus traditionnel serait également en route avec de 2 GB de RAM et 16 GB de RAM eMMC. Mais le plus intéressant sera la promesse de partenariats extérieurs… notamment avec Acer ! Le constructeur taïwanais va, en effet, proposer une version du PC portable Aspire ES1-131, le modèle de base étant disponible pour environ 200€, avec Remix OS à la place de Windows 10. Je ne sais pas vous, mais dans ce milieu où Windows domine au niveau PC, et Android au niveau mobile, cette nouvelle voie pourrait donner une dynamique inattendue à un secteur en chute libre où les 2-en-1 semblent être encore et toujours le seul espoir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here