Google décide de bannir les applications sexy

Bonne ou mauvaise nouvelle, dans tous les cas c’est une grande nouvelle pour la qualité des applications présentent dans le catalogue Google Play. Le géant Américain a décidé de faire un grand ménage de printemps et de supprimer les applications « sexy » qui se trouvent dans Google Play.

C’est en modifiant ses conditions d’utilisations que Google indique son changement de politique (même si les applications dites pornographiques étaient déjà interdites depuis quelques années déjà).  Malgré cette interdiction il était courant de tomber sur des applications « sexy » montrant plus ou moins des hommes et des femmes dénudés.

Google-sexy-bitch
Voici le genre d’application qui devrait très rapidement disparaître de Google Play, et pour le coup ce n’est pas une grosse perte !

Ce n’est pas une nouveauté en soit, Google se mettant au même niveau que la politique d’Apple et de son AppStore. Honnêtement on ne peut que saluer cette initiative tant ce genre d’application n’apporte rien et contient souvent des virus cachés.

Gros coup de balai sur les spams et les virus

L’autre (bonne) nouvelle vient également du fait que Google a décidé de supprimer les applications douteuses, généralement infestées de virus et/ou spams. C’est en consultant les nouvelles conditions d’utilisations de Google Play pour les développeurs que l’on peut noter ce passage :

[quote_box_center]

Promotion de l’application
Les applications publiées sur Google Play ne doivent pas susciter les comportements suivants ni en tirer profit, directement ou indirectement :

– la promotion au moyen d’annonces mensongères figurant sur des sites Web, des applications ou d’autres produits, y compris l’imitation de systèmes, d’applications, de notifications ou d’alertes provenant d’applications ;

– la promotion ou les stratégies d’installation qui entraînent une redirection de l’internaute sur Google Play ou le téléchargement de l’application sans que ce dernier en soit informé préalablement ;

– l’envoi de messages promotionnels indésirables par SMS.

Il vous incombe de vous assurer qu’aucun réseau publicitaire ni aucun affilié n’utilisent de telles méthodes pour diriger les internautes vers des pages permettant de télécharger votre application.

[/quote_box_center]

Pour synthétiser, si les développeurs vous collent des liens d’affiliations dans tous les sens,  ou utilisent des réseaux de promotion un peu suspect voir carrément utilisent vos données illégalement pour les revendre à un site chinois (rigolez pas on a déjà vu ça en 2010) l’application sera purement et simplement retirée du Google Play. Une excellente nouvelle tant le nombre d’application incluant virus et spams sont légion sur Google Play.

Concernant les achats in-app, elles ont également été revus, les développeurs sont désormais obligés de prévenir sur la page de l’application lorsque des achats in-apps existent, et si des modes du jeux nécessitent un achat in-app. Plus de mauvaises surprises au bout de quelques niveaux. Google laisse 15 jours à tous les développeurs pour mettre leurs applications à jour, sous peine de les retirer du Google Play Store.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here