Facebook a présenté son outil de relation client lors de sa conférence F8

Facebook Messenger s’insère maintenant dans la relation client. L’application de messagerie, un satellite du réseau social depuis quatre ans qui fédère 600 millions de membres chaque mois, se pose en outil de communication entre les e-commerçants et leurs consommateurs. L’intérêt est de simplifier une relation souvent réalisée par e-mail. D’ici quelques semaines, les consommateurs seront invités à cocher une case lors du processus d’achat qui autorisera le vendeur et le livreur à communiquer les informations relatives à la livraison en temps réel. Si la commande est faite sur Everlane, par exemple un sujet Everlane apparaîtra dans Messenger !

Facebook-Messenger

« Si je veux commander un vêtement en ligne, je vais recevoir un ensemble d’e-mails pour confirmer ma commande, m’informer de l’expédition, de la livraison, etc. », expose David Markus, le responsable depuis août 2014 de Messenger – après avoir dirigé PayPal pendant 2 ans. Sa réponse est « Messenger Business ».

Facebook rapproche le marchand de ses clients

L’internaute disposera à présent d’un mini-flux d’actualités de sa commande, ainsi que des précédentes mais aussi des précédentes, avec un rappel du produit acheté comportant une photo et le prix, puis le délai de livraison, enrichi par une carte mise à jour régulièrement. En cas de problème avec sa commande, Messenger se transforme en hotline. Il suffit de poser sa question dans la boîte de dialogue pour engager la conversation.

FB-messenger-Everlane

Facebook Messenger introduit alors une forme d’intimité avec le distributeur, tout en simplifiant la façon d’interagir avec lui. Avec l’essor du m-commerce et surtout que 85% de l’audience de Facebook est sur smartphone, cette fonctionnalité répond clairement au besoin des mobinautes de ne pas avoir à jongler entre leur boîte e-mail et le site marchand lorsqu’ils souhaitent consulter l’état de leur commande…

Et vous, que pensez vous de ce nouveau service facebook ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here