250 000 livres de la British Library vont être numérisés par Google

0
1053
250 000 livres de la British Library vont être numérisés par Google

Google Books va ajouter 250.000 ouvrages de la British Library et seront disponibles en ligne gratuitement

La British Library fait affaire avec Google : après le référencement dans Google Scholar des contenus de son service de fourniture d’articles de recherche de British Library Direct, Google Books va prochainement proposer 250 000 ouvrages de la British Library : de nombreux documents seront scannés en plus des livres, et cela donnera accès à une mine d’informations couvrant une période allant de la révolution Française à la fin de l’esclavage au royaume-uni.

Le contenu de British Library Direct déjà dans Google Scholar

La base British Library Direct référence environ 9 millions d’articles tirés des cinq dernières années de 20.000 des périodiques les plus demandés (dans des domaines tels que la médecine, les sciences et technologies, l’économie, l’environnement, le droit ou l’éducation) à la British Libray. Une partie des articles est téléchargeable immédiatement, le reste est numérisé à la demande. Les articles sont fournis au format PDF crypté contre versement d’un droit de copie (en sus d’un coût pour le service) qui permet de les conserver au maximum trois ans (ou moins, selon l’article). Le service n’est pas donné : un article de deux pages dans le Computer Music Journal (par exemple) revient au minimum à 12£ (17,50€), un autre de la même longueur dans Music and Letters revient à plus de 20£ (30€), quand bien même il est déjà numérisé et disponible pour téléchargement immédiat.


De son côté, Google Scholar est un service de référence de littérature savante qui permet de localiser des articles, des thèses, voire des livres, dans de nombreux domaines. L’accès au contenu des articles eux-mêmes dépend de leur fournisseur : certains requièrent un abonnement, d’autres un paiement à l’unité, tandis qu’il en existe aussi que l’on peut télécharger gratuitement. En s’y faisant référencer, la British Library augmente ainsi la visibilité de son service payant.

Google Books ajoute 250 000 livres numérisés de la British Libray gratuitement


[pullright float= »alignright »]La British Library n’en est pas à sa première expérience de numérisation. L’application « Treasures » qui propose l’accès à de nombreux documents numérisés pour un tout petit prix, accessible sur les plateformes iOs et Android, et que j’avais eu l’occasion de tester, a été saluée pour être une des premières initiatives majeures en ce sens.[/pullright]

le 20 juin, la British Library a annoncé qu’elle lançait un programme de numérisation de 250 000 livres dans le cadre d’une coopération avec Google. Le coût de la numérisation de ces quelques 250 000 ouvrages, soit environ 40 millions de pages, sera entièrement pris en charge par l’américain Google.

La directrice générale de la British Library, Lynne Brindley, explique les objectifs de ce projet: «Notre but est de fournir une ouverture permanente à ce matériel historique […], d’offrir l’accès à n’importe qui, n’importe où, et à n’importe quel moment».

Et le directeur des relations extérieures de Google, Peter Barron, de confirmer : «Ce matériel du domaine public constitue une partie importante du patrimoine mondial et nous sommes fiers de travailler avec la British Library afin de le rendre accessible à des millions de personnes

Une partie du patrimoine culturel mondial va être mis à disposition de toute personne qui le désire, directement en ligne : le contenu scanné sera disponible à la fois sur le site de la British Library, mais aussi sur Google Books et enfin sur Européana qui récupère donc une importante contribution à son grand projet européen de numérisation du patrimoine.

Chercheurs, étudiants ou passionnés d’histoire apprécieront à sa juste valeur la portée de cette numérisation massive à but non lucratif, au moins pour la British Library.

Source : Reuters

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici